Pierre Jean Diquélou

Landerneau, 21 novembre 1896 - Landerneau, 3 septembre 1977. Un aviateur landernéen pendant la première guerre mondiale.

Appelé au 28ème Régiment d’Artillerie à Vannes le 8 avril 1915, il est nommé brigadier le 7 août 1915 (sorti 1er sur 64 de son cours) puis maréchal-des-logis en janvier 1916 (sorti également 1er sur 48 du cours d’élèves-sous-officiers).
Il est affecté au 111ème Régiment d’Artillerie lourde et participe à la Bataille de la Somme du 1er juillet au 10 novembre 1916. Il y est blessé et cité à l’ordre de la Brigade.
En avril 1917 il participe à la Bataille du Chemin des Dames, il est blessé une nouvelle fois et rejoint le dépôt du 111ème RA à Lorient. Il y est instructeur de la classe 18.

 

N 23 du Musée du Cinquantenaire-Bruxelles, collection musée du Cinquantenaire-Bruxelles.

N 23 du Musée du Cinquantenaire-Bruxelles, collection musée du Cinquantenaire-Bruxelles.

 

En novembre 1917 il est volontaire pour être pilote d’avion et en décembre il rejoint l’école d’Aviation d’Istres-Miramas. Il est breveté pilote d’avion le 15 mars 1918 sur Nieuport 23 (Brevet n° 11640) puis il suit les cours d’acrobatie à Pau, de tir aérien à Cazaux et d’aviation de combat à Troyes.

 

 

 

 

 

 

 

Insigne de la SPA 112

Insigne de la SPA 112

En août 1918 il est affecté au Groupe de Combat n°16, à l’escadrille SPA 112 (SPA : Escadrille équipée d’avions SPAD). Il participe aux batailles de l’Oise, de Champagne, de Saint-Mihiel, des Ardennes…jusqu’à l’Armistice.

 

 

Insigne de la SPA 15

Insigne de la SPA 15

 

Le 1er mai 1919 il est affecté à l’escadrille SPA 15, en occupation en Allemagne (à Spire et à Darmstadt).

 

 

 

Son dernier vol date du 26 août et il est démobilisé le 19 septembre 1919.

Pierre Jean DIQUELOU (à droite) devant un SPAD XIII (SPAD : Société anonyme Pour l’Aviation et ses Dérivés, filiale de Blériot) de l’Escadrille SPA 15, collection Diquélou.

Pierre Jean DIQUELOU (à droite) devant un SPAD XIII (SPAD : Société anonyme Pour l’Aviation et ses Dérivés, filiale de Blériot) de l’Escadrille SPA 15, collection Diquélou.

 

Marié le 29 mars 1921, avec Yvonne Le Hir, à Landerneau, Il s’y installe au 6 quai de Léon comme bottier puis comme photographe.
En 1921 il est placé dans la Réserve avant d’être radié du Personnel Navigant en février 1938 et versé dans le Personnel Non Navigant. Rappelé le 3 septembre 1939 il est définitivement démobilisé le 18 novembre 1939.
Il décède le 3 septembre 1977 à Landerneau.

 

Décorations

Croix de guerre avec étoile de bronze  décernée le 12 novembre 1916.

Médaille militaire, par décret du 4 mai 1963, pour prendre rang du 31 décembre 1962.

 

Sources

Traditions-air, Histoire de l’Aviation militaire française, Encyclopédie de l’Aviation

Service du Patrimoine historique de Landerneau

Remerciements à Monsieur Mabic pour la réalisation de cette fiche biographique (en collaboration avec l’Association Dourdon).

 

 

  • Cote Archives municipales de Landerneau : 1NUM025

Partager cette page sur :